Montant du smic

L'évolution du SMIC ces dix dernières années

La première guerre mondiale a laissé des plaies béantes à l'économie française : malgré une belle reprise à la sortie du conflit, le pays a de nouveau connu un effondrement de son système financier en 1930. Le krach boursier de 1929 n'y est bien entendu pas pour rien, mais la Grande Dépression a notamment été causée par un manque de salariés. Faute de demande, le manque d'activité s'est donc rapidement fait sentir, provoquant une réelle stagnation de l'économie. C'est pour répondre à cette problématique, sur fond de mouvement social, que le gouvernement alors en place a décidé d'instaurer un salaire minimum pour tous les salariés de plus de 18 ans.

Le SMIC, une avancée sociale considérable

C'est en 1950 qu'est instauré le SMIG, ou salaire minimum interprofessionnel garanti. Remplacé plus tard par le salaire minimum interprofessionnel de croissance, cette avancée fait figure de véritable révolution dans le monde du travail : après douze années difficiles durant lesquelles les salaires n'ont pas augmenté, l'instauration du salaire minimum constitue un premier vrai bagage social solide. Depuis son entrée en vigueur, le SMIC a connu de multiples revalorisations.

Quelle revalorisation pour le SMIC ?

Le SMIC connaît une revalorisation annuelle obligatoire : son montant augmente en effet de quelques centimes à chaque premier janvier. Toutefois, le gouvernement peut décider d'accorder une revalorisation exceptionnelle une ou plusieurs fois en cours d'année. A titre d'exemple, le SMIC a été revalorisé deux fois en 2012, passant de 9,22 euros bruts à 9,40 euros. Mais il n'a connu qu'une seule revalorisation annuelle depuis. Au premier janvier 2018, le montant brut du SMIC était de 9,88 euros, soit un salaire mensuel de 1457,52 euros, calculé sur une base de 35 heures de travail hebdomadaire. A noter que les salariés mineurs ne touchent pas l'intégralité du SMIC : le montant touché par un apprenti par exemple, s'élève plutôt à 70% ou 80% du salaire minimum interprofessionnel de croissance.

Réagissez !