Le Gabon sera absent du marché financier pour l’année 2021

Dans son budget pour l’année 2021, le Gabon a prévu d’importants travaux d’investissements. D’importantes lignes budgétaires y ont été prévues. Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, le Gabon ne compte pas effectuer des emprunts pour l’exécution des différentes dépenses prévues pour l’année 2021.

Un point sur l’endettement du Gabon


D’après l’agence Ecofin, le Gabon a prévu diminuer pour l’année 2021, la demande de financement extérieur. Le gouvernement gabonais ne compte pas dépasser un seuil de dettes extérieures de 213,6 milliards de F CFA. La loi budgétaire pour l’exercice 2021 ne prévoit pas de nouveaux appels à financement. De même, aucun appel à la mobilisation d’épargne publique n’est prévu. L’objectif du Gabon est de pouvoir solder sa dette extérieure qui s’élève à 217,9 milliards. Dans l’application de ces objectifs budgétaires, le Gabon devrait présenter un solde négatif net de 4,3 milliards pour son endettement extérieur.
Ces objectifs budgétaires interviennent dans un contexte où la principale ressource minière du Gabon à savoir e pétrole a connu une baisse de son cours mondial. Les pays qui n’ont pas une balance commerciale assez excédentaire en devises ont souvent arrimé leur niveau d’endettement à leurs revenus d’exportation. Cette approche est d’ailleurs approuvée par le Fonds Monétaire International.

Comment le Gabon compte-t-il financer les investissements prévus dans la loi de finances 2021 ?


Dans la loi de finances gestion 2021, les lignes budgétaires allouées aux investissements ont connu un bond de 23 % et s’élèvent à 483,4 milliards. Dans cette enveloppe, le quart du montant sera consacré à la modernisation des infrastructures publiques. La création des infrastructures pour l’accès à l’eau, l’accès à l’éducation et l’accès à l’énergie a été prévue dans cette enveloppe budgétaire.
Pour faire face à toutes ces dépenses en perspective, le Gabon compte demander l’appui financier du marché financier de la CEMAC. Un recours au financement des banques est également envisagé.