Taux de change parallèle comme le taux à utiliser en comptabilité pour les entreprises libanaises

Economie

Jusque-là les entreprises libanaises comptabilisaient leurs transactions en livres en tenant compte du taux de change officiel. Cela entraînait de fastidieux travaux comptables de traitement des différences e change en fin d’exercice comptable. Avec la nouvelle décision du ministère des Finances d’application du taux de change parallèle, ces difficultés seront dissipées.

Quels sont les taux qui étaient utilisés jusque-là ?


L’existence d’une multiplicité de taux de change conduisait les commerçants a effectué des gymnastiques comptables et des jongleries dans l’enregistrement comptable de leurs transactions. On avait le taux officiel de 1 507,5 livres contre un dollar. Mais à côté de ce taux, il y a celui pratiqué par les agents de change et qui est établi par la Banque du Liban à 3 900 livres pour un dollar. On a aussi le taux de change utilisé par les revendeurs informels qui a une valeur approximative de 8 500 livres pour un dollar.

La nouvelle décision du ministère des Finances qui définit le taux à appliquer désormais


Le 31 décembre 2020, le ministère des Finances à travers sa décision 1/893 a accordé l’autorisation toutes les entreprises a désormais tenir compte du taux du marché parallèle pour enregistrer leurs transactions. Avant cette décision, les transactions étaient déterminées en livres et enregistrées en tenant compte du taux officiel. En fin d’année les différences de changes étaient comptabilisées dans le compte de résultat. Cela donnait droit à des surprises désagréables concernant le résultat des entreprises. Les différences de change quand elles sont élevées érodent le résultat bénéficiaire.
Le ministère des Finances a enfin reconnu l’existence d’une parité parallèle appelée prix véritable payé. Selon Nahim Daher, membre de l’association libanaise pour les droits et l’information des contribuables, les entreprises pourront enfin établir leur bilan financier de l’année 2020 en tenant compte de la fluctuation des devises.